Le cancer du sein

Le cancer du sein en chiffres:
Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez les femmes en France et dans le monde.  On estime qu’une femme sur 9 sera touchée par ce cancer au cours de sa vie. Les analyses statistiques récentes montrent depuis quelques années une diminution nette de la mortalité du cancer du sein en grande partie liée au dépistage précoce de la maladie.
Causes:
On connaît plusieurs facteurs de risque probables du cancer du sein. Le seul formel est le risque de prédisposition génétique. Cependant dans la plupart des cas, il est impossible d’expliquer les raisons de son apparition chez une personne en particulier.
Quels sont les principaux symptômes du cancer du sein ?
Il est conseillé aux femmes de réaliser régulièrement une auto-palpation de leurs seins pour repérer une éventuelle anomalie.
Une boule dure dans le sein
Des ganglions sous l’aisselle
Un changement de la forme et de la taille du sein
Une modification de la peau du sein et du mamelon

woman-466130_1280

Le dépistage:
Le but du dépistage est de détecter parmi les personnes a priori non malades celles qui présentent des anomalies radiologiques susceptibles d’être cancéreuses ou d’évoluer vers un cancer afin de les traiter rapidement. Le mieux reste encore de dépister la maladie le plus rapidement possible, de façon à simplifier les traitements et accroître considérablement les chances de guérison. Le dépistage organisé n’est pas fait pour diagnostiquer des anomalies évidentes cliniques. En cas de ce types d’anomalies, il ne faut surtout pas attendre la date programmée du dépistage organisé.
Le dépistage individuel:
Outre l’auto-palpation,un examen clinique annuel doit être réalisé par le médecin traitant ou le gynécologue chez toute femme, qu’elle soit à haut risque ou non, à partir de l’âge de 30 ans.

Le dépistage organisé:
C’est entre 50 et 74 ans que les femmes sont le plus exposées. Même en l’absence de tout symptôme, il est donc essentiel de suivre le programme national de dépistage organisé du cancer du sein. Tous les deux ans, les femmes de 50 à 74 ans sont invitées à faire pratiquer une mammographie et un examen clinique chez un radiologue agréé. L’ensemble est pris en charge à 100% par l’assurance maladie, sans avance de frais. Les mammographies jugées normales font l’objet d’une seconde lecture, assurée par un autre radiologue agréé. C’est le moyen efficace, simple et gratuit pour détecter un cancer du sein le plus tôt possible.

 

 

CHCB_logo_carre-RVB

 

 

 

logo-sign-4

 

Capture d’écran 2016-05-25 à 13.33.16

 

 

 

 

Bular minbizia zenbakitan:

Emazte frantsesen artean ardurenean hautemaiten den minbizia, bularretakoa da. Bederatzi emaztetatik bat minbizi hortaz bere bizian hunkitua izanen dela jotzen da. Halere, goizik detektatua bada, hamar kasuetarik bederatzitan sendatua izaiten ahal da. Berrikienik egin azterketa estatistikoak erakusten dute bularreko minbiziaren gatik gertatzen diren heriotzeen gutitze argia azken urte hauetan, nagusiki eritasuna goizik detektatua delarik.
Arrazoiak :

Berrikienik egin azterketa estatistikoak erakusten dute bularreko minbiziaren gatik gertatzen diren heriotzeen gutitze argia azken urte hauetan, nagusiki eritasuna goizik detektatua delarik.

Zein dira bular minbiziaren seinale nagusiak?

Balizko anomalia baten aurkitzeko, emazteeri aholkatua zaie beren bularrak erregularki haztatzea.
• Bola gogor bat bularrean
• gurintxo gogorrak besapean
• bularraren izari eta formaren aldaketa
• bularraren burua eta larruaren aldaketa

Detekzioa :

Detekzioaren helburua,iduriz eri ez diren pertsonen artean, minbizidun edo minbizidun bilakatzen ahal duketen anomalien aurkitzea da, laster artatzeko.
Hobekienik, goizik behar litaike detektatu, tratamendua sinplifikatzeko eta sendatze aukerak azkarki emendatzeko gisan. Detekzio antolatua ez da bistako anomalia kliniken ikusteko egina. Anomalia horien kasuetan, sustut ez da detekzio antolatuaren data finkatuaren beha egon behar.
Gizabanakoaren detekzioa :

Haztatzeaz bestalde, 30 urtetik goiti emazte guziek ,arriskukoak daitezen ala ez,urteko azterketa kliniko bat behar dute eginarazi etxeko medikuari edo ginekologoari.

Detekzio antolatua :

50 urtetik 74 urterainoko emazteak dira gehienik arriskuan jarriak. Seinaleak hor ez izanik ere, bular minbiziaren detekzio nazio programa segitzea funtsezkoa da.
Bi urtetarik, emazte horiek mamografia eta azterketa kliniko baten eginaraztea gomitatuak dira, erradiologo onetsi baten gana joanez. Erien asurantzak orokorki bere gain hartzen du, abantzarik egin gabe. Normalak iduri diren mamografiak beste erradiologo onetsi batek berriz begiratzen ditu. Bular minbizia ahal bezain goizik detektatzeko xinple eta urririk den molde segurena da.